Où stationner en camping-car, fourgon ou van ?

Camping-car rime souvent avec liberté. Mais il en est pas toujours de même lorsqu’il s’agit de se stationner. En effet, trouver un endroit pour se stationner ou camper en camping-car sans être embêté peut sembler assez casse-tête. C’est pourquoi, nous vous donnons nos conseils pour vous garer avec votre camping-car, en toute tranquillité.


Stationner n’est pas camper

Selon le code de la route un camping-car appartient à la même catégorie que les voitures : le type M1. Il peut donc stationner partout où les voitures le peuvent. Mais on ne peut pas camper sur la voie publique, c’est-à-dire : sortir son mobilier extérieur, ses cales, stores … .

Le stationnement

Un camping-car peut stationner sur la voie publique s’il respecte le code de la route.

La FFCC rappel ainsi la définition de Stationner : “Stationner sur la voie publique (rue, parking, aire de stationnement) signifie garer son véhicule pour une journée ou une nuit sur ses quatre pneus, sans cale et sans objet extérieur.”

Rien n’interdit donc de dormir sur un parking de supermarché ou sur une place de parking de la rue, si vous n’excédez pas les 7 jours de stationnement consécutif et si la municipalité n’a pas émis d’arrêtés préfectoraux, ou installée des barrières de hauteur. Veillez donc à la réglementation locale.

Le camping

Toutefois, le camping quant à lui est soumis au code de l’urbanisme, et il n’est pas possible sur la voie publique. Vous êtes considérés en tant que campeur si vous sortez vos tables, chaises ou cales ou si vous dépliez votre auvent, à l’extérieur du véhicule. Ainsi, pour camper en camping-car, évitez le bivouac libre et privilégiez :

– Les campings,

– Les aires d’accueil ,

– Les stationnements chez l’habitant.

Les solutions pour camper en camping-car

Sur les aires de services

Le plus répandu et le plus adapté, c’est le stationnement sur les aires d’accueil pour camping-car. Gratuites ou payantes, ces aires sont équipées pour l’eau, l’électricité, les vidanges etc…

LES ASTUCES DU CAMPING-CARISTE

Pour trouver une aire sur votre itinéraire, utilisez les sites et applications mobiles dédiés , tels que :

Park4night qui recensent les lieux de stationnement avec photos et avis,
Camping-car Park qui vous permet de réserver votre place avant votre arrivée.

Pensez également aux villages étapes pour vos arrêts. Un guide dédié aux camping-caristes regroupe les communes labélisées « Villages étapes » qui proposent des aires d’accueil pour camping-car.

En camping

Semblable aux aires de services et d’accueil, le camping est également privilégié par les camping-caristes. Avec un standing plus élevé vous y trouvez des équipements différents et des prestations bonus comme une piscine, une épicerie, des sanitaires etc…

Chez l’habitant

Une formule qui plaît de plus en plus et qui favorise le partage d’expériences : vous pouvez stationner et camper en camping-car chez l’habitant. Notamment, de nombreuses fermes ou vignerons proposent un espace d’accueil sur leur terrain. Vous pourrez y découvrir leurs productions et profiter d’un séjour hors des villes.

Et en van ou fourgon ?

Le camping-car étant dans la même catégorie que les voitures (type M1), juridiquement parlant, il n’y a pas de différence entre les vans, les fourgons ou les camping-cars.

Ainsi, comme expliqué au-dessus, les vans et fourgons sont soumis aux mêmes règles : il est possible de stationner sur la voie publique mais il est impossible d’y camper. Déployer son toit relevable fait partie du camping et est donc considéré comme une infraction si vous le faites sur la voie publique.

Grand symbole de liberté, on pense que l’on peut aller où bon nous semble avec son van, mais en France le camping dit sauvage est très limité.

Sachez qu’il est impossible de vous installer :
– dans un rayon de 200 m autour d’un point d’eau capté pour la consommation,
– sur les bords de mer,
– proche d’un site classé ou protégé ou proche d’un monument historique,
– dans les forêts, domaines et parcs classés,
– sur les zones préalablement interdites par une municipalité (arrêté).

En résumé, stationner et camper sont deux choses différentes. Il advient à chacun de respecter les règles locales et d’être respectueux de son environnement.

Vous connaissez maintenant les principales règles régissant le stationnement et le camping en camping-car, fourgon ou van. A vous de les appliquer pour votre prochain voyage !

Un projet d’achat de camping-car, fourgon ou van ?
Besoin d’un conseil ? Tenté par la location ?